Le passage de Gn 2,18-20 n’est pas repris tel quel dans le Nouveau Testament41. L’attitude de Jésus toutefois révèle une attention toute particulière accordée aux femmes et ce, de façon plutôt révolutionnaire pour l’époque. Elles prennent une place non négligeable dans son ministère42 et sont les premiers témoins de sa mort, de son ensevelissement et de sa résurrection43. Par ailleurs, « Jésus ne juge pas seulement les femmes d’après leur rôle d’épouse, de mère ou de maîtresse de maison comme la plupart des énoncés favorables ou dépréciatifs du judaïsme et même de l’Ancien Testament sur les femmes »44. Bien au contraire, c’est par leur foi et leurs actes que les femmes entrent en relation avec Jésus. La femme ʿēzer de l’homme, dans l’expérience de Jésus, n’est donc pas une assistante, mais prend un rôle tout aussi important que celui de l’homme. On pourrait penser en particulier à l’attitude respective de Marthe et Marie, lorsque Jésus demeure chez elles. Parmi ces deux femmes, l’une s’affairant aux tâches domestiques, l’autre prenant le temps d’écouter Jésus, c’est la seconde qui est décrite comme ayant choisi « la bonne part » (Lc 10,38-42). Le comportement et le discours de Jésus ne résument donc pas la femme à une aide domestique sous les ordres d’un mari dont elle est la subordonnée et qui entrerait dans la même catégorie que l’aide apportée par les animaux, mais donne à la femme un rang semblable, égal, à celui de l’homme, quelles que soient ses tâches (Lc 13,15s).
Je sais aussi que vous avez très certainement raison sur ce que vous avez dis, dans son ressentie. Il à besoin de me sentir présente, attentionnée, et dévouer à lui. C’est tout à fait cela, car il m’a avouer qu’il manquait de confiance en lui et qu’il était un lache qui n’assume pas encore les choses aujourd’hui même ses propres ressentis et sentiments.
13 L’homme qui lutte pour découvrir l’intimité affective a besoin de l’aide d’une femme : la sienne. Pourquoi ce travail de « care » reviendrait-il aux conjointes ? Parce que, nous disent-ils, la tâche nourricière ancestrale des femmes les pousse à s’ouvrir, parce que leurs différences tant anatomiques que psychologiques les préparent à être accommodantes, réceptives et capables de compassion, et surtout parce qu’elles sont perçues comme étant celles qui dans le couple étudient les sentiments, comprennent les situations, et possèdent donc les qualités requises pour diriger ce sauvetage de l’homme paralysé dans le domaine émotif. Etant le seul membre du couple à posséder les qualités « naturelles » requises pour ce « traitement », ce sera à elles de conduire l’homme à l’intimité, de devenir les « thérapeutes » de leur conjoint, et par voie de conséquence du couple « malade ». Ainsi, nombre d’ouvrages d’aide au couple visent à apprendre aux femmes « leur nouveau métier de femme ». Parce que les femmes ont toutes mailles à partir avec les mêmes sempiternelles attentes, cette nouvelle mission de sauvegarde du couple leur incombe « naturellement ». Mais, peut-on se demander, au nom de quoi l’amour est identifié avec l’expression émotionnelle et le fait de parler de sentiments ? En quoi les femmes seraient-elles plus capables d’amour ? Qu’est-ce qui nous prouve que les hommes communiqueront davantage si les femmes rendent les relations plus aimantes ?
Lors d’une soiree je suis tombée sur une ancienne connaissance pour qui il y a une très grande attirance il m’a fait savoir que je l’attirai enormement aussi malheureusement quand j’ai voulu l’embrasser il a tourné la tete puis il m’a donné des explications pas clair que ce n’etait pas serieux , d’arreter de le regarder comme je le faisais et quand je lui demandais pourquoi ? Ou comment ?
Je le remarque depuis 2007 et le début de mon activité de coach en amour, la plupart des femmes possède un problème de confiance, que ce soit dans la vie de couple ou bien lors d’une phase de séduction. En effet, elles ne savent pas si l’homme qui leur plait est sincère, s’il est réellement attiré par elle ou s’il cherche juste à flirter… Sans oublier les nombreux clichés qui font passer les hommes pour des infidèles qui n’aident pas à vous sentir mieux et à leur accorder une totale confiance.
Or, il n’y a pas que des dépendants affectifs : il se peut en effet, que ton partenaire se montre lassé de toi. Ou qu’il ne te donne pas d’attention. Qu’il ne prenne pas soin de toi. Pour la plupart des garçons et hommes (surtout ceux qui appartiennent à un groupe de potes), ils ne savent mettre sur un piédestal leur compagne. Certains peuvent même mettre leurs potes toujours en avant. Et bien oui ce n’est pas nouveau, les hommes sont maladroits. Et tu en paies les conséquences…
R. Éléazar dit : Pourquoi est-il écrit : ‘Je lui ferai un ʿēzer kᵉneg̱dô (עזר כנגדו)’ ? S’il est méritant, elle sera son aide, s’il n’est pas méritant, elle sera son adversaire (kngdw ; כנגדו). D’autres disent : ‘R. Éléazar soulève une contradiction : il est écrit kenagdo (כנגדו) [dans le sens ‘d’opposé à lui’] mais on lit kenigdo (כניגדו) [dans le sens de ‘correspondant à lui’]. S’il est méritant, elle est son vis-à-vis (kngdw ; כנגדו), mais si il n’est pas méritant, elle le punit (mngdtw ; מנגדתו)54.
Je me demande si mon comportement d’évitement n’est pas le problème. Je fais semblant de m’en foutre alors que c’est tout le contraire. Hier, après avoir tâté le terrain et su qu’il n’avait pas et ne pensait pas avoir de sentiments amoureux pour moi, je lui ai dit que c’était correct. Qu’on pouvait être des amants sans que ça veule dire quoi que ce soit. Que je voulais le revoir quand même.

Pour autant, vous allez commettre une erreur fatale, celle de réagir en fonction de votre personnalité et de votre capacité à vous projeter avec assurance. Comme expliqué plus haut, dans certains domaines les hommes sont hésitants ! Ils ont tendance à douter et ce n’est surtout pas en essayant de provoquer les choses que vous arriverez à vos fins. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il doit la sentir et cela doit venir de lui.

Enfin voilà quoi, c’est cette présence ponctuelle et incessante dans ma vie depuis 6mois qui font que je suis devenue complètement raide dingue de lui. Pour la première fois en 3ans je n’ai eu qu’un seul homme en 6mois alors que nous ne sommes même pas ensemble. Il hante mes rêves, mes pensées. Et en même temps cette passion n’est pas dévorante, au contraire elle m’apaise. J’ai le sentiment qu’il nous faut du temps pour apprendre à nous aimer, à se mettre au diapason. Nous nous connaissions à peine lorsque nous avons tenter quelque chose ensemble, aujourd’hui nous sommes plus à l’aise l’un avec l’autre. C’est tellement étrange.


Une grande requête à tous ceux qui posent des questions: lisez d’abord le fil de commentaires en entier, car il est fort probable qu’un spécialiste ait déjà posé des questions et obtenu des réponses correspondantes concernant votre situation. Les questions comportant un grand nombre d'orthographes et autres erreurs, sans espaces, sans ponctuation, etc. ne seront pas prises en compte! Si vous voulez avoir une réponse, prenez la peine d'écrire correctement.
7 On ne recense en effet qu’une seule occurrence pour laquelle l’aide de Dieu porte explicitement une dimension future, car sotériologique. Celle-ci apparaît dans le chapitre très eschatologique d’És 49, au verset 8 : « Ainsi parle le Seigneur : Au temps de la faveur, je t'ai répondu, au jour du salut, je te suis venu en aide ; je t'ai mis en réserve et destiné à être l'alliance du peuple, en relevant le pays, en redonnant en partage les patrimoines désolés… ».
Voila mon soucis : nous avons ete ensemble pendant 2ans durant lesquels nous avions peur de nous attacher, elle c est battu pour notre couple jai fait que de la quitte et de revenir pendant notre relation paradoxalement pour qu’elle me prouve son attachement. Resultat il y a 1 mois apres un dernier weekend chez elle, elle m annonce n etre plus du tout attire et n avoir plus du tout envie car a force de la quitte jai tout effacer. Elle me reproche d’etre parti trop de fois. Durant 1 mois elle m a dit ” tant que je te dit rien nous sommes ensemble laisse moi revenir qui sais” jai tout foiré Harcèlement de message, appel, declaration au point de la saouler. Hier elle m a dit ecoute nous ne somme plus ensemble je te quitte on verra si tu me manque laisse moi revenir mais je ne te promet rien. J’ai l impression d avoir tout foiree en faisant toute les erreurs. Du coup j attend comme elle a dit mais elle est plus avec moi.
J’ai rencontré un homme il y a plusieurs mois de cela. Cela a commencé très intensément entre nous. Nous passions des heures au téléphone et ce, quasiment quotidiennement. Nous nous sommes rapidement attachés l’un à l’autre et nous étions très complices. Il me disait à quel point il voulait être avec moi et, plus ou moins, ce qu’il ressentait. Je sais que je suis la seule personne avec qui il a été comme ça.
Oui, on ne s’engage pas avec avec un inconnu (évident, cher Watson). Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il faille passer un laps de temps indéfini avant d’affirmer qu’on connait quelqu’un, et que là seulement on est prêt à s’engager. La découverte de l’autre est un processus qui ne s’arrête pas, même après des dizaines d’années de vie commune. La différence dans nos points de vue est ici : tu penses qu’il faut vivre avec l’autre pour pouvoir s’engager, et moi je pense qu’il faut s’engager pour pouvoir vivre avec l’autre (j’ai bien compris cette fois, j’espère^^)
Je crois qu'il faut vivre ses histoires d'amour à fond... Moi, j'ai vraiment tout donné et j'ai essayé 1001 techniques pour que notre couple se consolide. Comme rien n'y faisait, j'ai fini par me décourager tout naturellement et pour terminer, je n'y croyais plus... C'est seulement à ce moment-là que j'ai eu la force de rompre définitivement et de rester sur ma position. Actuellement, même si je me sens malheureuse et très seule, j'ai au moins la certitude d'une chose: me remettre avec lui ne me rendra pas plus heureuse. La rupture en est ainsi facilitée... Bref, un petit conseil: ne fais jamais rien si tu n'en ressens pas l'envie ou le besoin!
Une autre source de déception et donc de perte de passion dans un couple peut-être la lassitude face à un caractère qui s’est dévoilé trop vite. Si pour le séduire vous avez tout livré de vous, il se peut que votre homme se lasse rapidement. Pour continuer à entretenir la passion dans un couple, il faut que vous soyez toujours pleine de surprises. Cela ne veut pas dire que vous devez changer de personnalité tous les quatre matins, au contraire, mais que vous devez vous dévoiler petit à petit. Ne lui avouez pas tout de suite que vous êtes championne d’escalade si vous avez déjà eu beaucoup de chose à lui révéler. Attendez un peu. C’est comme ça que vous retiendrez longtemps son attention. Surtout que vous vous découvrirez toujours de nouvelles passions qui vous rendront sans cesse plus intéressante aux yeux de l’homme avec lequel vous êtes.
actuellement je vis avec mon compagnon, étant une grande solitaire et n’ayant pas beaucoup d’amis, je reste souvent à la maison, je ne sors pas. Avec son travail, il est pratiquement absent et quand il sort du travail, il est complètement fatigué. Ce qui me fait souffrir, c’est que je vois qu’il est distant, il est toujours fatigué quand c’est pour passer un moment que ce soit intime ou dehors mais quand ces amis l’appellent, il n’est plus fatigué. Il me dit qu’il veut décompresser. Je sais que je suis une grande dépendante affective,jalouse et souvent sur son dos et je m’en veux tellement. Je sais qu’il m’aime terriblement voir peut être plus que moi même pour toutes les actions qu’il fait mais il ne me dit pas ses sentiments, ne me fait pas beaucoup de calins, on ne communique pas beaucoup donc cela crée des incompréhensions et des disputes. (Enfin c moi qui l’engueule), il sait que je l’aime énormément mais je pense qu’il joue avec cela car il joue au mec qui s’en fout. Il me dit qu’il s’en fout pas mais moi j’en souffre terriblement de cette dépendance affective (je fais déjà une auto-thérapie) que j’étouffe dans ma relation et je pense l’étouffer aussi. Désolée pour le roman, lool!
C’est vachement vicieux. J’aime pas ! Et si une fille osait appliquer une telle méthode à mon égard (et bien que je sois un garçon pleins de ficelles et de subtilité), je crois que je l’étranglerai… à ce petit jeu hein x) ! Pour moi c’est clair : soit c’est honnête, soit ça l’est pas. Mais tenter de me manipuler ça finit par un retour des flammes parce que je le sens, et ça finit mal.
×